Identification des tuyauteries rigides

Identification des tuyauteries rigides

<font color="white">identification des fluides dans les tuyauteries rigides, norme NF X 08-100, Arrêté du 4 novembre 1993, étiquetage adhésif des tuyauteries, imprimante signalétique signalisation tuyauteries
</font>

Identification des tuyauteries rigides

Les règles d'identification des fluides dans les tuyauteries rigides, ont été quelque peu chamboulées depuis la mise en place du règlement CLP Harmonisé (Les textes qui la régissent ne sont pas récents et font toujours référence à d'autres textes abrogés depuis 2008).
Donc un peu d’histoire pour s’y retrouver !
 
La norme NF X 08-100 de février 1986 La réglementation d’identification des fluides dans les tuyauteries rigides est régie par cette norme qui :
- Fixe les couleurs, formes et dimensions des marquages ou étiquetages.
- Invite à, renseigner le sens d’écoulement du fluide, l’identification en clair des fluides dangereux (obligation pour les fluides ‘incendie’), ajouter des pictogrammes de sécurité Arrêté du 4 novembre 1993 – Article 11 Pour les substances ou préparations (*) dangereuses, l’affichage des pictogrammes de sécurité (sur couleur de fond), est imposé par cet arrêté relatif à la signalisation de sécurité et de santé au travail. Ces produits dangereux sont définis par l’article R. 231-51 du code du travail (abrogé en 2008, nous prendrons maintenant comme référence le règlement CLP/SGH.)
- Le pictogramme peut être remplacé par des panneaux d'avertissement , ayants les mêmes symboles, complété par des informations, comme le nom ou la composition de la substance ou préparation dangereuse, et les phrases types de risques (voir la transposition de ces phrases dans le règlement CLP/SGH) Cet arrêté impose aussi les conditions ‘d’étiquetage‘ - au moins un côté visible près des endroits à risque, tels que vannes et points de raccordement et de manière suffisamment répétitive. - sous forme rigide, autocollante ou peinte.
- Cette signalisation ne dispense pas de l’utilisation de panneaux d’interdiction (si nécessaires) (*) ‘préparation’ : solution composée de plusieurs substances chimiques (remplacé par ‘mélange’ dans R. CLP/SGH)
Donc, un identifiant de tuyauterie rigide par étiquette autocollante doit Obligatoirement :
A__► Avoir une longueur au minimum égale à 6 fois le diamètre du tuyau pour un étiquetage en ‘anneau’
B__► Avoir une longueur au minimum égale à 6 fois la largeur de la bande pour un étiquetage perpendiculaire à l’axe du tuyau (aucune relation avec le diamètre mais doit assurer une parfaite visibilité)
C__► Se conformer aux 8 couleurs conventionnelles de fond en fonction de la famille du fluide contenu.
D__► Afficher la dénomination en clair dans le cas des fluides de type ‘Extinction d'incendie’.
E__► Afficher les pictogrammes de sécurité (sur couleur de fond) si les fluides concernés sont des substances ou mélanges dangereux (en l’absence de panneaux d'avertissement). Aucune information n’est donnée sur la taille minimum des pictogrammes SGH, (par analogie au règlement CLP, une hauteur totale du pictogramme d’environ 0,6 à 0,9 fois la largeur de la bande devrait être suffisante.)
Facultativement renseigner : F__► le sens d’écoulement du fluide.
G__► la dénomination en clair des fluides autres que ‘Incendie’.
 
 
Nous allons détailler ici certains articles.
A__► l'étiquetage en ‘anneau’. n'est adapté qu'aux tuyaux de faible diamètre! un tuyau de diamètre 100 mm nécessite un étiquetage avec des 'bandes' de largeur minimum de 600 mm! (en contradiction avec certaines propositions de grandes enseignes visibles sur le net !) . Ci-dessous à gauche, des exemples conformes (et des non conformes à droite)
 
B__► l'étiquetage en ‘bande’. Les contraintes sont moindres et accessibles à toute réalisation personnalisée, par exemple avec les moyens que nous pouvons vous fournir en standard. A savoir, une imprimante signalétique Pictolabel, des rubans TT résine, des supports ou médias vinyle en rouleaux, et en complément, des étiquettes avec pictogramme CLP à personnaliser et à associer à votre signalétique 'identification tuyauterie rigide'. Ci-dessous, des exemples conformes
 
C__► Couleurs conventionnelles d'identification. Dans chacune des familles de fluides repérées par une couleur de fond, certains fluides sont définis par une couleur d'identification que nous ne développerons pas ici. Les couleurs de fond conventionnelles sont définies par la norme NF X 08-002 (de 1983) et représentées ci après:
Nota: Les couleurs sont souvent plus appuyées (bleue et violet), pour augmenter les contrastes et éviter les confusions avec le gris par exemple. Mais ceux qui proposent de Kits avec du blanc, du orange et pas de rouge, n'ont jamais lu de norme! Les représentations suivantes sont correctes et, ont pour but d'attirer l'attention sur la particularité du groupe (ou famille) 'fluides d'extinction d'incendie'.
 
D et G ► Dénomination en clair : Aucune règle d'affichage (taille ou couleur) n'est donnée!
 
F__► Sens d’écoulement du fluide. Chaque rectangle matérialisant la couleur de fond peut être terminé en pointe, ou se voir accoler une flèche correspondant au sens de circulation. La flèche (sans précision de taille) doit être appliquée selon le principe suivant :
(à noter le faible contraste entre le gris et le violet)
Votre Solution Signalétique ci-dessous !